daniel Wolfer

 

services

 

 

SEÑOR BOQUERÓNES EL PESCADOR Y NAVEGANTE GRANDIOSO

J’ai dans mes mains un cedazo. En Andalousie, ce tamis permet d’éliminer l’excédent de farine sur le poisson avant de le faire frire dans l’huile d’olive. C’est un ustensile indispensable à Malaga. Là-bas, le cedazo est surtout utilisé avec ce petit anchois appelé boquerón.
En espagnol, les gens donnent facilement des surnoms. Les Malagueños, les habitants de Malaga, sont affectueusement surnommés «boquerones». Et vu que je suis tombé amoureux de Malaga il y a plus de 30 ans, on m’appelle souvent «boquerón adoptado».
En parlant de poisson, en tant que collecteur de fonds, je connais les défis que la pêche aux fonds implique. Et c’est avec beaucoup de passion que nous aidons nos clients à naviguer vers de fructueuses pêcheries. Je suis vraiment heureux de faire partie de cette équipe motivée.